Alcool Tests sanguins vs alcootests

Alcool Tests sanguins vs alcootests

Lors de l’examen de la mise en œuvre de diverses méthodes d’essai pour tester la teneur en alcool dans le sang d’une personne (BAC), un certain nombre de directeurs des ressources humaines dans diverses organisations et entreprises ont besoin d’informations sur les tests sanguins d’alcool vs alcootests.

Un test d’alcoolémie (aussi connu comme un test d’alcoolémie et un test sanguin pour l’alcool) mesure directement BAC et est la méthode la plus précise pour tester la teneur en alcool dans le sang d’une personne.

Un test d’alcoolémie, comme un test de l’ivressomètre, à l’inverse, estime la concentration d’alcool dans le sang ou le contenu indirectement en mesurant la quantité d’alcool dans l’haleine d’une personne.

Le taux d’alcoolémie de alcootests Estimation Une personne

Un alcootest est un dispositif qui est utilisé pour estimer la teneur en alcool dans le sang d’une personne (BAC) à partir d’un échantillon d’haleine.

Aux États-Unis, le Alcosensor, Datamaster, Alcotest Intoxilyzer et le Intoximeter sont alcootests noms de marque les plus courants actuellement utilisés.

Alcootests peuvent détecter et mesurer les niveaux d’alcool actuels. La personne souffle dans un alcootest et les résultats sont donnés sous forme de nombre, connu sous le nom taux d’alcoolémie (BAC), qui indique le niveau d’alcool dans le sang au moment où le test a été prise.

Depuis 2002, il est illégal dans les 50 États américains à conduire avec une concentration d’alcool dans le sang (BAC) qui est .08% ou plus.

Alcootests ne mesurent pas directement la concentration sanguine d’alcool ou de contenu. Mesure de la teneur en alcool dans le sang (BAC) nécessite l’analyse d’un échantillon de sang.

Alcootests, plutôt, estimer la concentration d’alcool dans le sang ou le contenu indirectement en mesurant la quantité d’alcool dans son haleine.

Quelques questions clés Avec alcootests

Un problème majeur avec certains alcootests est qu’ils détectent non seulement l’alcool éthylique trouvé dans les boissons alcoolisées, mais aussi dans d’autres substances qui ont une structure moléculaire similaire.

Autrement dit, la "problème" ivressomètres identifier tout composé contenant la structure moléculaire du groupe méthyle.

Le problème avec ce que plus d’une centaine de composés peuvent être trouvés dans l’haleine d’un être humain à un moment donné, et 70% à 80% de ces composés contiennent la structure moléculaire des groupes méthyle.

La conséquence de ceci est que ces structures moléculaires de groupes méthyle sont incorrectement identifiés et marqués comme l’alcool éthylique.

Fait intéressant, plus les substances du groupe d’éthyle l’alcootest détecte, plus la fausse alcool dans le sang contenu estimation sera.

L’Administration National Highway Traffic Safety (NHTSA) a constaté que les personnes qui sont diabétiques ou personnes à la diète peuvent avoir des niveaux d’acétone qui sont des centaines, sinon des milliers de fois plus élevé que les personnes qui ne sont pas diabétiques ou personnes à la diète. La question clé ici est que l’acétone est l’une des nombreuses substances qui peuvent être faussement détectés comme l’alcool éthylique par certains alcootests.

Il y a aussi une variété de produits trouvés dans l’environnement qui peut conduire à des résultats erronés BAC avec alcootests. Certains de ces produits comprennent des substances ou des composés présents dans les fluides de nettoyage, celluloïd, l’essence, les décapants, et dans les laques.

D’autres substances communes qui peuvent entraîner des taux d’alcoolémie de faux sont l’alcool, le vomi, ou de sang dans la bouche de la personne. Faux lectures BAC peut aussi être causée contre les interférences électriques, de la saleté, la fumée, les téléphones cellulaires, les radios de la police, l’humidité et la fumée de tabac.

Alcootests peuvent être très sensibles à la température et se traduira par de fausses lectures si elles ne sont pas ajustées ou recalibrés pour compenser la température de l’air ambiant ou environnantes. En outre, la température de la personne testée est également importante.

Plus précisément, chaque degré (en degrés Fahrenheit) de la température du corps du sujet au-dessus de 98.6 peut entraîner une élévation relativement importante (environ 8%) dans le taux d’alcoolémie apparente.

Le taux de respiration d’une personne peut également affecter de manière significative les résultats de l’alcootest. Par exemple, une étude a découvert que les lectures d’alcoolémie de personnes qui ont couru jusqu’à une volée de marches ont diminué de 11% à 14%.

Et quand ces gens ont couru dans les escaliers une deuxième fois, leurs lectures d’alcoolémie ont diminué de 22% à 25%. Une autre étude a révélé des résultats similaires (une baisse de taux d’alcoolémie de 15%) chez les personnes qui ont exercé vigoureusement ou qui hyperventilation.

En outre, l’hyperventilation pour 20 secondes a été montré pour réduire les lectures alcootest d’alcoolémie d’environ 10%. A l’inverse, les personnes qui retiennent leur souffle pendant 30 secondes peuvent augmenter les résultats alcootest d’alcoolémie d’environ 15%.

L’échec des agents d’application de la loi à utiliser les alcootests correctement et de maintenir correctement et re-calibrer les unités lorsque cela est nécessaire également conduire à des erreurs de test.

La recherche indique que les tests d’haleine peuvent varier au moins 15% de la concentration d’alcool dans le sang réel. On estime que 23% des individus testés auront un taux d’alcoolémie supérieur à la lecture de leur véritable BAC.

Alcootests peut être trompé par Odeurs?

Un mythe commun est que les alcootests peuvent être "dupé" par les odeurs qui masquent l’odeur d’alcool. Menthes, oignons, et laver la bouche peuvent en effet masquer l’odeur de l’alcool, mais ils ne pas tromper l’alcootest parce qu’ils ne modifient pas la teneur en alcool réelle dans l’haleine d’une personne.

Ce qui peut "imbécile" alcootests, cependant, sont des produits tels que le jet d’haleine ou de bouche qui peut soulever les lectures d’alcoolémie en raison de la teneur en alcool dans ces produits.

Listerine, par exemple, contient 27% d’alcool, et peut augmenter de manière significative les résultats des tests d’alcoolémie. Pourquoi? En raison de l’alcool a augmenté (de la Listerine) détecté dans l’haleine de la personne, l’alcootest produit une lecture faussement élevée.

Autrement dit, au lieu de la lecture étant basée sur l’alcool dans le sang qui a été diffusé dans les poumons, l’alcootest se traduira par une lecture erronée en raison de l’alcool combiné dans la bouche de la personne (du Listerine) et à partir des poumons de la personne.

Des analyses de sang

Un test sanguin pour l’alcool (également appelé un test d’alcoolémie et un test sanguin d’alcool) est la méthode la plus précise pour tester la concentration d’alcool dans le sang d’une personne (BAC).


des tests d’alcoolémie, par ailleurs, sont les méthodes les plus intrusives pour les tests BAC le plus cher et. En raison principalement de leur coût élevé et de leur caractère intrusif, cependant, des tests sanguins d’alcool comprennent la méthode la moins commune pour tester le taux d’alcoolémie d’une personne.

Conclusion: Alcool Tests sanguins vs alcootests

Un test sanguin d’alcool (également appelé un test d’alcoolémie ou un test sanguin pour l’alcool) mesure directement la teneur en alcool dans le sang d’une personne et est la méthode la plus précise pour tester le niveau d’alcool dans le sang d’une personne.

Un test d’alcoolémie, comme un alcootest, d’autre part, les estimations de la concentration d’alcool dans le sang ou le contenu indirectement en mesurant la quantité d’alcool dans l’haleine d’une personne.

Selon les statistiques démographiques actuelles, l’abus d’alcool représente environ les deux tiers du nombre total de substances plaintes d’abus dans les lieux de travail des États-Unis. En outre, l’utilisation ou l’abus d’alcool est associée à près de la moitié de tous les accidents du travail.

En conséquence, il y a une demande croissante de méthodes de détection et de test d’alcool plus fiables. En effet, un nombre croissant d’entreprises ont recours à des tests de dépistage de l’alcoolisme et de dépistage de l’alcool au hasard dans le cadre de leurs programmes de dépistage de drogue et d’alcool employé.

En un mot, de plus en plus les directeurs des ressources humaines dans les différentes organisations et les entreprises sont à la recherche d’informations plus détaillées sur les tests sanguins d’alcool vs alcootests afin qu’ils puissent acheter et mettre en œuvre des méthodes de dépistage de l’alcool des employés rentables et fiables.

Source www.alcohol-test-info.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − 8 =